CCE : LES COUPLES SONT AFFUTÉS

©FFE-PSV

Les cavaliers de l’équipe de France de concours complet de la liste FFE JOP Tokyo 2021 se sont retrouvés durant une semaine, au pôle France FFE à Saumur, pour un stage de préparation olympique initié par la Fédération Française d’Equitation.

« C’est le deuxième regroupement fédéral cet hiver, le premier a eu lieu au Lion-d’Angers en janvier », explique Michel Asseray, directeur technique national adjoint pour le concours complet. Chaque couple a pu bénéficier des conseils des deux entraîneurs de dressage, Serge Cornut et Jean-Pierre Blanco, de ceux de Thierry Pomel, le sélectionneur national de saut d’obstacles et de Thierry Touzaint, le sélectionneur national de concours complet.
– Michel Asseray, directeur technique national adjoint de concours complet

Un même constat pour tous : « Les chevaux ont passé un bon hiver et les cavaliers sont motivés. Le confinement a été mauvais pour l’aspect compétition, mais il a été bon pour le travail des chevaux à la maison ! », constate Michel Asseray. « Tokyo est dans tous les esprits, tout comme les championnats d’Europe à venir et même les Jeux olympiques de Paris 2024. D’ailleurs, certains cavaliers sont venus à Saumur avec huit ou neuf chevaux, car ce regroupement était également destiné à évaluer le potentiel des chevaux d’avenir en vue de Paris 2024. On prépare Tokyo, mais aussi Paris, c’est très motivant pour nous et pour les cavaliers ! »
L’aspect vétérinaire comptait aussi pour beaucoup lors de ce regroupement fédéral. « Cela nous permet de faire un point avant le début de la saison de concours », indique Xavier Goupil, vétérinaire de l’équipe de France de concours complet. « Nous dialoguons avec les vétérinaires traitants, nous partageons nos avis, afin d’établir les meilleures stratégies pour chaque cheval. Là, nous avons constaté que tous les chevaux sont en excellente forme, ils ont bien hiverné. » Quant à la préparation spécifique des chevaux pour Tokyo, où les conditions climatiques joueront un rôle important, « nous n’avons pas prévu de tests d’effort, et nous allons mener également une réflexion sur la nutrition des chevaux », continue Xavier Goupil.

« Cela a été une bonne semaine de stage, la seule fausse note aura été les conditions météorologiques », se satisfait Thierry Touzaint, le sélectionneur national de l’équipe de France de concours complet. « J’avais préparé des parcours de cross adaptés à chaque génération de chevaux présents et nous avons vu de belles choses. Les chevaux sont en avance dans le travail, les cavaliers sont très motivés. Tout le monde a envie de retourner en concours ! »
– Thierry Touzaint, sélectionneur national de concours complet

Tous les feux sont donc au vert avant le début de la saison sportive. « La Fédération met tout en place pour accompagner au mieux les couples de haut niveau au Pôle France FFE. Au-delà des stages, les cavaliers y viennent régulièrement tout au long de l’année. Ils bénéficient des infrastructures et de l’accompagnement des entraîneurs. Le vétérinaire de l’équipe de France est sur place et vient également voir les chevaux. La FFE et le staff ont voulu ce pôle France comme la maison des cavaliers, et je pense que c’est notre grande force pour accompagner les couples vers la performance », rappelle Michel Asseray. « Maintenant, nous avons hâte de rentrer dans la saison et de voir les couples en compétition, en espérant qu’il n’y aura pas trop d’annulations d’internationaux et que nous pourrons courir un peu à l’étranger. Et si annulations il y avait, nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur le circuit Grand National FFE-AC Print qui est de grande qualité, tout comme les internationaux organisés en France. »

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur linkedin
Partager