©FFE-PSV

Morgan BARBANÇON MESTRE

12/08/1992 - Paris (75)
Résidence : Jussy (SUI)

CHEVAUX MARQUANTS

Dankeschoen 3 - Painted Black - Sir Donnerhall II Old

PALMARÈS

Championne de France Pro élite 2018
8e de la finale Coupe du monde en 2015
------
participe aux Jeux équestres mondiaux en 2014 et Jeux olympiques en 2012 (sous couleurs espagnoles)

©FFE-PSV

PALMARÈS

8e de la finale Coupe du monde en 2015
——
participe aux Jeux équestres mondiaux en 2014 et Jeux olympiques en 2012 (sous couleurs espagnoles).

ANECDOTE

Morgan a participé à ses premier Jeux olympiques à l’âge de 19 ans. C’est l’une des plus jeunes concurrentes en dressage de l’histoire des Jeux olympiques.

DÉBUT

Née à Paris, d’un père français et d’une mère espagnole, Morgan Barbançon Mestre grandit en Suisse à Genève. Elle fait ses premiers pas à poney à l’âge de quatre ans. Sa mère, qui monte à cheval pour le plaisir, lui transmet sa passion pour le dressage. Morgan se spécialise dès dix ans. Elle participe à son premier championnat d’Europe Poneys en 2007.

ACCESSION AU HAUT NIVEAU

Morgan a la chance de trouver un très bon cheval qui lui permet de poursuivre sa progression vers le haut niveau. Avec Dankeschoen 3 elle prend part au championnat d’Europe Juniors.

En 2010, son nouveau partenaire, Painted Black va lui permettre d’accéder, malgré son jeune âge, aux plus belles compétitions avec l’équipe d’Espagne.

Morgan participe aux
Jeux olympiques de Londres quelques jours avant de fêter ses 20 ans puis aux Jeux équestres mondiaux à Caen en 2014.

En 2015, Morgan et Painted Black signent une belle 8
e place en finale Coupe du monde à Las Vegas (USA) et sont sélectionnés pour le championnat d’Europe à Aix-la-Chapelle (GER).

Elle trouve ensuite un nouveau complice avec Sir Donnerhall II Old. Pourtant les choses ne démarrent de la meilleure des façons.
A l’âge de six ans, Sir Donnerhall II se blesse dans un boxe lors d’une compétition. Morgan et son entourage ne se résignent pas et mettent tout en place pour soigner le cheval malgré un diagnostic très pessimiste des vétérinaires présents ce jour-là. Après une opération, le cheval retrouve de la mobilité mais sa carrière de sportif de haut niveau apparaît anéantie. Sa cavalière continue malgré tout de croire en lui et lui offre repos et rééducation progressive. En véritable guerrier, « Gus », comme elle le surnomme affectueusement, revient contre toute attente sur le devant de la scène sportive.

L'ÉQUIPE DE FRANCE

Début 2018, Morgan décide de prendre la nationalité française. Les résultats ne se font pas attendre pour Morgan et Sir Donnerhall II. Ils sont champions de France Pro Elite et cumulent les classements en CDI 3* et CDI W. Morgan peut également compter sur Bolero qui épaule bien Sir Donnerhall II.

Morgan et “Gus” répètent les performances en 2019 avec notamment une 3e place dans la RLM du CDI 5* de Doha (QAT) et une 5e place dans le Grand Prix du CDIO 5* de Compiègne (60). Ils participent au championnat d’Europe avant de bien conclure l’année dans plusieurs CDI W.

2020 débute sous les meilleurs auspices avec deux 2e places au CDI W de Doha avant de remporter deux épreuves lors du CDI W de Budapest (HUN) après l’été.

L’année 2021 démarre sur les mêmes bases avec de belles performances dans les CDI W et 5* de Salzburg (AUT) et Doha (QAT). Le couple conclut sur une 3e et une 4e place au CDI 4* du Mans à quelques jours de la sélection pour les JO de Tokyo. 

 

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur linkedin
Partager