JO TOKYO : J-1 AVANT LE GRAND PRIX DE DRESSAGE

Droits FFE/PSV

Première inspection des chevaux

Arrivés le 16 juillet dernier au Japon et rejoints quelques heures après par leurs cavaliers et le staff fédéral, les chevaux de dressage avaient rendez-vous aujourd’hui à 9h30 (heure locale), au stade olympique de l’Equestrian Park, pour la première inspection. En 12e position sur la liste de départ, c’est donc vers 10h15 que les Bleus ont présenté leurs montures, en main et au trot, au jury de la compétition.

Dans l’ordre de passage, Zo What (Alexandre Ayache, cavalier et propriétaire), Sir Donnerhall II (Morgan Barbançon Mestre, cavalière et propriétaire), Cupido PB (Maxime Collard, et propriété de Céline Rozé) ont été acceptés tous les trois. Remplaçant de l’équipe, le partenaire d’Isabelle Pinto, Hot Chocolat VD Kwaplas de la Gesse (propriété de Carlos Pinto et de la SCEA Haras de la Gesse) a montré une irrégularité. « Nous avons constaté que Hot Chocolat avait une petite gêne qu’il n’avait pas jusqu’à aujourd’hui. C’est léger mais il est clair que nous ne prendrons aucune décision qui puisse aller à l’encontre du bien-être et de la santé du cheval. C’est pourquoi, nous avons décidé, en accord avec la cavalière et les propriétaires, de le retirer de la compétition en attendant les examens complémentaires approfondis. »

 

Après ce choix assumé, Emmanuelle Schramm, DTN adjointe en charge du dressage, a fait le point sur le moral des Bleus avant la première confrontation : « L’équipe fait preuve d’un super état d’esprit. Il y a une grande cohésion de groupe, chacun est attentif à l’autre. Certes, ils sont tous excités et impressionnés par le village olympique, la présence des autres athlètes… mais cette cohésion de groupe créé un contexte favorable à la performance. L’arrivée des cavaliers de l’équipe de France de concours complet a encore renforcé l’esprit équipe de France. Parallèlement, nous avons la chance d’évoluer dans des conditions fantastiques. Pour les chevaux, on ne peut pas rêver mieux ! Les écuries sont très confortables avec de grands boxes, elles sont climatisées et au calme. Il y a des aires gazonnées pour les faire brouter et les promener. Les pistes d’entrainement sont également de grande qualité. »

Le départ des couples dans le Grand Prix est établi en fonction du classement mondial et en répartissant les cavaliers en 6 groupes. Alexandre Ayache et Zo What partiront samedi à 20h57 (heure locale) (13h57 FRA) dans le 3e groupe tandis que Morgan Barbançon Mestre / Sir Donnerhall II et Maxime Collard / Cupido PB sont attendues dimanche, respectivement à 19h48 (5e groupe) (12h48 FRA) puis à 20h57 (6e groupe) (13h57 FRA). « Le tirage au sort nous convient très bien et j’avoue que j’aimerais déjà être dans la compétition ! Dès cet après-midi, nous allons adapter le travail de chacun en fonction de cette liste de départ. Nos chevaux sont en bonne forme, tous les feux sont au vert. Notre objectif est de faire partie des 8 équipes dans le Grand Prix Spécial et j’y crois ! » confiait Jan Bemelmans, sélectionneur national de l’équipe de France de dressage.

Grand Prix de dressage – 1ère Qualification Équipe & Individuel (30 concurrents) 

Samedi 24 juillet, 17h00 (10h00 FRA)

 

Les Bleus à la Cérémonie d’ouverture

Si nos dresseurs seront à l’honneur demain, les trois membres de l’équipe de France de concours complet font partie des athlètes qui participeront ce soir à la Cérémonie d’ouverture, organisée à 20 heures au stade olympique de Tokyo. Un bon présage ?

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur linkedin
Partager