CSIO 5* A LA BAULE : LE GRAND PRIX POUR NICOLAS DELMOTTE !

©FFE-©JessicaRodrigues

Carton plein pour les Bleus ce dimanche après-midi dans le Grand Prix du CSIO 5* à La Baule. Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch s’imposent devant leurs compatriotes Laurent Goffinet et Atome des Etisses, et le champion d’Europe Martin Fuchs (SUI).

Cette semaine, les meilleurs cavaliers du monde étaient rassemblés à
La Baule (44) pour le Longines Jumping international CSIO 5*. 
Dimanche 50 couples étaient au départ de l’épreuve sur la grande piste
en herbe du Stade François André. Les 3500 spectateurs qui ont eu la
chance d’obtenir leur billet pour l’édition 2021 ont encouragé chacun
des concurrents avec ferveur.
Seize couples tricolores étaient alignés au départ de l’épreuve, sous la
houlette du sélectionneur national Thierry Pomel et du staff de
l’équipe de France.
Parti en numéro deux, Nicolas Delmotte, en selle sur Urvoso du Roch,
propriété de Marie-Claudine Morlion, réalisait le premier sans-faute. Le
couple, qui figure sur la liste FFE JOP 2021, se qualifiait ainsi pour
le barrage. Laurent Goffinet et Atome des Etisses, propriété du Haras de
Lacke, signaient eux aussi un tour parfait. L’étalon âgé de tout juste
11 ans, qui représentera la France avec son cavalier la semaine
prochaine au CSIO 5* de Sopot (POL), rejoignait ainsi son compatriote au
barrage.Au total, six couples ont trouvé les solutions aux questions
posées par le chef de piste Frédéric Cottier, et sont entrés en piste
pour un ultime parcours.
Premier à s’élancer, Nicolas Delmotte et l’alezan Urvoso du Roch ont
bouclé un nouveau parcours sans-faute en 45.83 secondes s’offrant ainsi
leur première victoire dans le Grand Prix de la ville de La Baule. Ils
sont suivis par Laurent Goffinet et Atome des Etisses deuxièmes grâce à
un double sans-faute en 46.06 secondes.  La Champion d’Europe en titre
Martin Fuchs (SUI) complète le podium.

Consulter tous les résultats du Grand Prix

Nicolas Delmotte, vainqueur du Grand Prix
« J’ai un peu de mal à réaliser, mais je suis vraiment très heureux.
C’est très important pour ma propriétaire Mme Morlion qui me suit depuis
des années. Gagner ici au CSIO de France, devant le public Français me
fait très plaisir. ça fait du bien de retrouver nos supporters. Je sens
que mon cheval a passé un cap depuis quelques semaines. J’ai plus de
points de repère, je suis serein et nos parcours sont très fluides.
c’est très satisfaisant. »

Laurent Goffinet, deuxième du Grand Prix« ça faisait quatre ou
cinq ans que je n’étais plus venu concourir à La Baule, et je suis très
heureux d’être de retour. En ce moment mon cheval monte en puissance. Je
suis souvent deuxième dernièrement, mais ça ne me gêne pas si c’est
pour être derrière un cavalier comme Nicolas. Jeudi, j’ai senti mon
cheval vraiment bien après l’épreuve. Nous avons fait le choix avec
Thierry Pomel de le préserver pour le Grand Prix d’aujourd’hui et ça a
payé. »

Thierry Pomel, sélectionneur national de l’équipe de France de saut d’obstacles« 
Je tire mon chapeau aux organisateurs du CSIO de France. Dans le
contexte actuel, on est tous conscients de la difficulté d’organiser un
tel événement. Tous les chefs d’équipe n’ont fait que des compliments
cette semaine sur la qualité d’organisation. 

Vendredi, la journée n’avait pas été idéale pour l’équipe de France
dans la Coupe des nations. Il faut savoir rebondir après une défaite.
Les deux parcours que m’offrent aujourd’hui Nicolas et Laurent sont le
carburant qui me motive chaque jour dans mon travail. Je suis satisfait
de l’ensemble des parcours des Français. iI fallait être de très bons
cavaliers et même de véritables orfèvres aujourd’hui pour tirer son
épingle du jeu.

Nous sommes déjà dans le processus de préparation pour les JO de
Paris, avec sur la route des championnats d’Europe et un championnat du
monde. Nous devons continuer à faire progresser nos couples et à les
préparer au mieux pour ces échéances. »

Frédéric Morand, vice-président de la FFE – JOP 2024.« Cette
soixantième édition de l’officiel de France a été un très beau succès en
terme d’organisation. Ce week-end a été intense pour nos équipes et il
se termine sur une note exceptionnelle avec le doublé français dans le
Grand Prix.

La route vers Tokyo se poursuit pour l’équipe de
France avec optimisme. Tout le staff poursuit sa préparation pour les
JOP et les championnats d’Europe. »

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur linkedin
Partager