©FFE-PSV

Anne-Frédérique ROYON

20/06/1978 - Saint-Etienne (42)
Résidence : Grézieux-le-Fromental (42)
Grade I

CHEVAUX MARQUANTS

J’Adore - Little Lucky de Jax - Quaterboy LH

PALMARÈS

Participe aux Jeux équestres mondiaux 2014 et aux championnats d’Europe 2015 et 2013.

©FFE-PSV

PALMARÈS

Participe aux Jeux équestres mondiaux 2014 et aux championnats d’Europe 2015 et 2013.

DÉBUTS

Anne-Frédérique découvre le cheval très tôt grâce aux poneys du parc animalier de son oncle. Elle teste toutes les disciplines avant de mettre cette passion entre parenthèses pour se consacrer à ses études.

Une fois son premier poste de professeur de philosophie acquis, en 2004, elle s’achète son premier cheval Little Lucky de Jax.

DÉCOUVERTE DU PARA-DRESSAGE

Malheureusement, un mois plus tard elle est victime d’un très grave accident de la route qui la rend tétraplégique. Elle ne peut oublier les chevaux et se séparer de son Little Lucky.

Elle s’oriente alors vers le para-dressage et retrouve la joie de monter. Little Lucky montrant ses limites pour la compétition, Anne-Frédérique achète alors, lors d’une vente en Allemagne, une belle jument prénommée J’adore.

ÉQUIPE DE FRANCE

Malgré des débuts délicats avec J’Adore, Anne-Frédérique s’accroche. Un stage à l’Ecole nationale d’équitation va les faire progresser notamment grâce à l’aide de Marc-André Morin.

En parallèle, elle achète Rockford 17 qu’elle confie en 2014 à son coéquipier Vladimir Vinchon.

La Ligérienne entre en équipe de France en 2013 avec une participation au championnat d’Europe à la clé. L’année suivante le couple participe aux Jeux équestres mondiaux de Caen.

LA RELÈVE

Anne-Frédérique a préparé la relève de J’Adore en achetant en 2010 deux poulains, en espérant qu’ils puissent s’adapter à l’équitation handisport. Pari gagné puisque l’un des deux s’avère parfait pour le para-dressage, il s’agit de Quaterboy LH.

La cavalière de la Loire redémarre progressivement les internationaux et les stages équipe de France.


Début 2020, le couple se classe au CPEDI 3* de Mâcon. La crise sanitaire n’entame en rien la motivation d’Anne-Frédérique qui continue à travailler. Elle espère à long terme décrocher une médaille en 2024 à Paris et pourquoi pas avant à Tokyo.
Elle est sélectionnées en 2020 pour les Jeux paralympiques de Tokyo avec Quaterboy LH. Elle est entourée par Bertrand Courtin qui entraîne et monte son cheval en tant que « school rider » et assure également la mission de groom.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur linkedin
Partager